Variations

Ensemble Vocal Variations

Double Hommage - Richter Haydn

Agenda :


Relai culturel de Wissembourg
Samedi 6 mai 2009 – 20h30
Ensemble vocal Variations
Ensemble instrumental Antichi Strumenti
Direction : Damien Simon
 

    La MISSA CELLENSIS n°2 date de 1782. Elle a été composée pour le pèlerinage à la Vierge de Zell, petite ville située dans les montagnes de la Styrie. Son dédicataire est Kreutzner, officier à la retraite, qui avait été anobli en 1782 et qui a peut-être effectué un pèlerinage d’action de grâce à cette occasion. 
Cette œuvre s’inscrit dans la grande tradition des messes autrichiennes, tout particulièrement par le choix de la tonalité d’ut majeur et par la splendeur des trompettes et des timbales qui lui est associée. En tant que partition solitaire se situant entre les 4 messes de 1766-1772 et des 6 messes de 1796-1802, la Missa Cellencis présente des caractéristiques communes à ces deux groupes d’œuvres. Partition brillante et somptueuse, elle apparaît comme la première messe « symphonique » de Haydn.
     
    Le motet  O COELITUM BEATI a été retrouvé en 1983 par Robbins Landon chez un bouquiniste. Il se compose de deux parties :un air de soprano et un Alleluia choral dialoguant avec la soliste. 
    
L’ensemble de ces œuvres de réjouissance semble bien correspondre à un idéal de bonheur souhaité par Haydn et affirmé clairement dans un admirable credo artistique d’une lettre de la fin de sa vie :
Souvent, lorsque je bataille avec des obstacles de tout genre qui s'opposent à mon travail - souvent, lorsque mes pouvoirs physiques ou mentaux sombrent et que j'ai de la difficulté à conserver le chemin choisi - une voix interne me soupire :
« Il y a tellement peu d'hommes heureux et contents dans ce bas monde - besoins et douleurs le poursuivant - peut-être que votre travail peut, un jour, être une source à laquelle les hommes chargés d'anxiétés et accablés de travail pourront trouver quelques moments de repos et de fraîcheur ».
Ceci, en effet, était un motif puissant pour persévérer et c'est la raison pourquoi je peux maintenant regarder en arrière avec une satisfaction profonde sur ce que j'ai accompli.

Programme :


Franz-Xavier RICHTER
(1709-1789)

Ecce dies, motet pour basse solo et orchestre

Symphonie Nr.52 (2 Trp, timp, 2 Hautb, cordes) en Ré majeur 
Presto assai - Andantino e sempre piano - Presto assai

Exultate Deo, motet pour chœur et orchestre
 


 
Joseph HAYDN
(1732-1809)

MISSA CELLENSIS 
Pour chœur, solistes et orchestre
Hob.XXII : 8

Kyrie
Gloria
Credo

O Caelitum beati , motet pour soprano, chœur et orchestre

Sanctus
Benedictus
Agnus Dei
PubliƩ le 06/05/2009 | Version imprimable | Retour au site de Variations